LA PHOTOGRAPHIE 

La photographie, ou «Ecriture de la lumière» , invention du 19ème siècle, est le fruit de nombreuses innovations technologiques et techniques dans les domaines de l’optique, de la chimie, de la mécanique, de l’électricité, de l’électronique et de l’informatique.

Mais la reproduction de l’image par la lumière est une histoire très ancienne.

Au Ve Siècle av.J.C, Aristote découvre que la lumière du jour pénétrant par un petit trou (sténopé) aménagé dans le mur d’une pièce obscure projette sur le mur d’en face l’image inversée de tous les objets.

Au Moyen Âge , les alchimistes savaient déjà que la lumière noircissait le chlorure d’argent.

En 1515, Léonard de VINCI décrit la « Camera obscura »(Chambre Noire), qui permet d’obtenir une projection de la lumière sur une surface plane, c’est-à-dire une vue en deux dimensions très proche de la vision humaine. Le procédé fut très utilisée par les peintres.

En 1650 , la chambre noire comporte des lentilles de différentes distances focales et devient transportable.

Vers 1780 Jacques Charles, parvient à figer, de façon fugitive, une silhouette obtenue par le procédé de la chambre noire sur du papier imbibé de chlorure d’argent.

En 1824 , le français Joseph Nicéphore NIEPCE invente le premier procédé photographique à l’aide du bitume de Judée étendu sur une plaque d’argent, puis à partir de résidu de la distillation de l’essence de lavande, un second procédé produisant des images en une journée de temps de pose. A la mort de NIEPCE en 1833, Daguerre poursuit les recherches et invente le daguerréotype, premier procédé comportant une étape de développement.

La photographie est perçue alors comme l’une des inventions les plus importantes du siècle : pour la première fois une machine était capable d’enregistrer puis de livrer une image automatique et exacte du monde visible.

En 1835, William Henry Fox Talbot brevète le calotype, procédé négatif/positif qui permet la multiplication d’une même image.
Pour abaisser encore le temps de pose, on crée alors des objectifs de courtes focales.

En 1888, l’’américain Georges Eastman, fondateur de Kodak, conçoit l’idée du support souple, les plaques de verre sont peu à peu remplacées par des rouleaux de celluloïd.

En 1896, les frères Auguste et Louis Lumière inventent le premier procédé couleur : l’autochrome. En 1935, deux américains améliorent le procédé. Acheté par Kodak, il prend le nom de Kodachrome.

Le numérique : Au XXI siècle, la photographie entre dans l’ère numérique ; les techniques informatiques permettent de transformer une image en une série de points, les pixels. Le film sensible est remplacé par les capteurs électroniques de l’image.

De grands artistes dont donné à la photographie ses lettres de noblesse au XXème siècle : Ils s’appellent Walker Evans, Dorothea Lange, Henri Cartier-Bresson, Philippe Halsman, Robert Mapplethorpe, Seydou Keyta ou Raymond Depardon…

Moyen d’expression récent au regard des autres arts, la photographie est désormais omniprésente dans la vie quotidienne et dans le langage des arts plastiques. Les artistes qui ont choisi exclusivement ce médium n’ont plus de peine à être reconnus. La photographie est désormais entrée dans le monde de l’ art, au même titre que la peinture, la sculpture…

La lettrede l’académie

Inscrivez-vous pour recevoir toute l’actualité de l’Académie

Inscription

Consulter les archives de la lettre de l'académie