LA GRAVURE 

La gravure est l’art de produire des estampes à partir de plaques, ou matrices (cuivre, bois, linoléum, carton, plastique, etc.), que l’on aura gravées au préalable, puis imprimées.
Art du multiple, puisque reproductible, elle a longtemps été cantonnée à un rôle proche de l’illustration, fournissant, entre autres, les supports visuels pour l’édition. Pourtant des artistes majeurs comme Rembrandt et Goya l’utilisaient déjà pour ses qualités intrinsèques.

Aujourd’hui, la gravure est un art à part entière, riche d’un vocabulaire plastique très varié, jouant sur les valeurs, les matières, les contrastes, permettant une gamme d’expression très étendue, de la plus légère à la plus complexe, au service de la subtilité de l’inspiration.

La gravure est un art difficile parce que très technique, dit-on… Il est vrai que l’éventail des techniques – pointe sèche, eau-forte, aquatinte, carborundum, taille d’épargne, collagraphie, etc. –, classiques ou modernes, certaines très faciles, d’autres plus ardues à maîtriser, est très vaste. Mais c’est justement ce qui apporte une grande liberté d’expression, une intense jubilation du « faire » : le choix de la technique, des outils à employer, du papier et de l’encre permettent de s’approcher au plus près de l’émotion ou du désir, sources de l’envie de création.

L’atelier propose une découverte des principales techniques de la gravure contemporaine afin d’acquérir la maîtrise nécessaire à l’élaboration de projets personnels. Pour chacune des techniques pratiquées tout au long de l’année, les participants graveront une matrice dont ils tireront une ou plusieurs impressions sur la presse. Les personnes ayant déjà abordé la gravure pourront renforcer et développer leurs acquis selon leurs besoins.

Les outils de la gravure
Pour la gravure – pointes, brunissoir, grattoir, berceau, pinceaux, vernis, colophane, colle, blanc de Meudon, divers « mordants » et nettoyants, matières souples texturées (tissus, végétaux, papiers tramés, etc.). Des matrices : cuivre, bois, linoléum, carton, plastique, etc.
Pour l’impression – tarlatane ; « poupées », rouleaux ou raclettes d’encrage ; encres fines ; divers papiers d’impression ;
Deux presses taille douce et une boîte à grains pour l’aquatinte sont disponibles à l’atelier.
Une courte liste de fournitures spécialisées est donnée en début d’année (vernis, matrices en cuivre, papier, pinceau plat)

La lettrede l’académie

Inscrivez-vous pour recevoir toute l’actualité de l’Académie

Inscription

Consulter les archives de la lettre de l'académie